Bande-dessinées·Non classé

Spirou et fantasio- Le triomphe de Zorglub

20180423_070428

Fantasio est recalé pour jouer son propre rôle dans l’adaptation cinéma de ses aventures (trop chauve, trop gros, trop vieux…).

Afin de lui remonter le moral, Spirou arrive à se faire accepter pour suivre le tournage afin d’en faire un making-of. Ils sont accueillis par l’étrange producteur, sosie parfait de leur ennemi juré Zorglub.
Les voilà parti, avec la journaliste Seccotine, pour une nouvelle aventure qui va les mener au Gantagwa.
J’ai été un peu déçu par cette BD, je n’ai pas retrouvé la magie, et l’aventure présente dans d’autres BD.
Aussitôt lu, aussitôt oublié…dommage

Publicités
amour·Coup de coeur·Drame·Non classé·Roman·Thriller

Âmes soeurs de John Marrs

A travers le monde entier des couples se forment grâce à des tests ADN qui permettent de trouver leur binôme génétique.

Un livre qui nous raconte l’histoire de plusieurs personnes ayant pour point commun le site de rencontre Âmes sœurs, site qui trouve à travers un envoi d’ADN notre binôme.

Sous différents chapitres on découvre l’histoire de :

  • Jade, qui a trouvé son âme-soeur Kevin, grâce au site, le seul hic est que celui-ci vit en Australie. Sur un coup de tête elle décide de partir le rejoindre sans le prévenir. Ce qui l’attend là bas n’est pas du tout ce à quoi elle pensait. Elle va découvrir que l’amour peut apparaître sous différentes formes et degrés.
  • Mandy, 37 ans, divorcée, se remet difficilement de ses 2 fausses couches. Elle voit comme sa dernière chance d’être heureuse, la découverte de son âme-soeur, Richard. En voulant le rencontrer, elle va trouver une nouvelle famille, mais aussi l’impensable. Rien ne se passe jamais comme l’on veut.
  • Nick, en couple avec Sally depuis de nombreuses années. Poussé par celle-ci, il décide également de passer le fameux test ADN. Le monde de Nick s’écroule et avec sa vision du bonheur et de l’amour, quand il découvre qui est son âme-soeur. Il va apprendre que l’amour est plus fort que tout, qu’il dépasse tous les préjugés et toutes les frontières.
  • Christopher, sociopathe et prédateur, va découvrir grâce à son binôme ADN, Amy, que lui aussi peut avoir de l’empathie, des sentiments et ressentir des émotions pour son prochain, et ça pour la 1ere fois en 33 ans
  • Et enfin, Ellie, celle par qui tout commença. Richissime femme d’affaire, impitoyable, ayant tout sacrifié à sa carrière, s’étend interdit toute relation amoureuse sérieuse, et ayant délaissé sa famille, va radicalement changer au contact de son binôme. Mais encore une fois les apparences sont trompeuses…

Des histoires qui m’ont bouleversés. Je m’attendais à lire un banal thriller, mais j’ai découvert bien plus que ça.  C’est un thriller oui, mais aussi des histoires d’amour, des drames, des leçons de vies. Mais surtout, un hymne à l’amour, à l’acceptation de l’autre comme il est, la perfection n’existe pas .

Vous l’avez compris j’ai adoré : encore un coup de coeur !

Éditeur : HUGO ET COMPAGNIE (01/02/2018)
Nombre de pages : 479

*********************************************

MÊME LES ÂMES SŒURS ONT LEUR CÔTÉ OBSCUR. ET LEURS SECRETS PEUVENT S’AVÉRER MORTELS.

Un simple test ADN suffit désormais pour vous permettre de trouver celui ou celle qui partage avec vous  » le  » gêne, celui qui indique que vous êtes faits l’un pour l’autre. Dans le monde entier, des millions d’individus passent le test. Parmi eux, Jade, Mandy, Nick, Christopher et Ellis. Chacun croit avoir enfin trouvé son Binôme, le grand amour qui l’accompagnera jusqu’à la fin de ses jours. Sans se douter qu’un piège vient de se refermer sur eux et que pour certains, la fin arrivera beaucoup plus vite que prévu. Car les assassins aussi ont une âme soeur.

Coup de coeur·Hauuy Vincent·Non classé·Thriller

Le brasier de Vincent Hauuy

IMG_20180324_192500_503

Je retrouve avec plaisir, Noah Wallace, Sophie Lavallée et Clémence Leduc pour cette 2eme enquête.

Noah est contacté par le Général Lavallée, car celui-ci a reçu une vidéo montrant sa fille, Sophie, journaliste et blogueuse, torturée, puis assassinée. Il demande à Noah de retrouver son assassin.

Noah accepte à la seule conditions d’être aidé dans son enquête par Clémence, une surdouée, en fuite pour haute trahison (voir le tricycle rouge).

Entre le canada et les états-unis, Noah, Clémence aidée du geek Dylan et de Beverly vont remonter la piste d’un trafic d’organes, de manipulations génétiques, tout ça poursuivi par un baron de la drogue, pas un tueur à gage et par un tueur en série.

Il y a beaucoup de personnages troubles dans ce livre, la palme d’or revenant à la famille Hansel le père, et Karl son fils , avec des passages dans le passé de  Damien l’enfant adopté par cette famille.

Noah peu à peu entraperçoit un peu plus la vérité sur  son passé.

Encore une fois, bravo à Vincent Hauuy, un roman brillant, que j’ai engloutie, des personnages attachants, torturés à souhait, des rebondissements bien placés, avec un peu plus d’info sur Noah et Clémence,  sans nous donner toutes les informations. Une fin génialissime…aller vite la suite 😀

Encore un coup de coeur

Éditeur : HUGO ET COMPAGNIE (05/04/2018)

Nombre de pages : 527

*****************************************************

Quand le général Lavallée engage Noah Wallace pour retrouver les assassins de sa fille Sophie, le profiler refuse de croire à sa mort.

Persuadé que la jeune blogueuse est en danger, mais vivante, il accepte la mission et mène l’enquête avec Clémence Leduc, sa troublante partenaire. Mais tous deux vont très vite se rendre compte que cette affaire est plus vaste qu’il n’y paraît et pourrait être liées à la récente vague de meurtres et de suicides inexpliqués qui frappent l’ensemble du territoire américain.

Hanté par les visions d’un petit garçon sans visage et d’un brasier d’où s’échappent des cris d’effroi, Noah va se retrouver au cœur d’une investigation qui le mènera aux portes de la folie.

 

 

 

Hauuy Vincent·Policier·Thriller

Le tricycle rouge de Vincent Hauuy

cover

Le début du roman est assez surprenant : un petit garçon se fait renverser par une voiture.

De nos jours, Noah Wallace américain, veuf, la quarantaine est contacté par Steve Raymond sont ancien coéquipier pour enquêter sur une série de meurtre commit au Canada, reliée à une de leurs enquêtes 5 ans plus tôt, des crimes commis par le Démon du Vermont.

Parallèlement, à New-York Sophie Lavallée, journaliste et blogueuse reçoit un étrange mail sur une des enquêtes qu’elle a en court, la disparition étrange en 1977 d’un reporter de guerre. Elle décide de suivre cette piste.

Noah va être aidé lors de son enquête par Clémence Leduc, un petit génie.

Et si ces 2 affaires étaient reliées ?

Tout au long de l’histoire on en  apprend un peu plus sur Noah qui ne se rappelle rien de son enfance.

J’ai été très vite happé par cette histoire aux multiples rebondissement, avec du suspense, des complots, de la science et une touche de surnaturel. Pour un premier roman l’auteur m’a bluffé, un roman parfait à mes yeux il m’a été difficile de le  lâcher, de laisser ces personnages si attachants. Du coup j’ai été dans l’obligation d’enchaîner sur son deuxième roman tout juste paru (Le brasier aux édition Hugo Thriller).

Pour résumer un coup de coeur !

  • Editeur : Le Livre de Poche (28 mars 2018) ( Sélection prix des lecteurs polar 2018)
  • Nombre de pages : 512

*******************************

 » Un vrai talent d’écriture au service d’une intrigue efficace et riche en rebondissements.  » Michel Bussi.

Noah Wallace est un homme usé, l’ombre du brillant profileur qu’il était jusqu’à ce qu’un accident lui enlève à la fois sa femme et sa carrière. Mais une carte postale trouvée sur le lieu d’un crime atroce au Canada l’implique directement et le ramène à une série de meurtres commis cinq ans plus tôt. Dans le même temps, à New York, la journaliste-blogueuse Sophie Lavallée enquête sur un reporter disparu dans les années soixante-dix. Et si les deux affaires étaient liées par le même sombre secret ?

Bullet journal·Non classé

Mon Bullet Journal memoniak 2017-2018

Ce cahier est en faite un outil d’organisation personnalisé.

Les feuilles à l’intérieur, de couleur crème, ont des petits points ce qui nous permet de faire des tableaux, des motifs avec facilités.
Les plus :
– Les 30 premières pages sont dédiées à des conseils pour organiser notre bullet au mieux avec un index pré-établie que j’ai décidé d’utiliser, comme la pages clés avec ses symboles
– 224 pages sont numérotées,
– A la fin une petite pochette cartonnée remplis de petits stickers qui peuvent être utiles à certains.
– La couverture, en carton dure et sublime, sobre, comme j’aime,
– L’élastique permet de fermer facilement l’agenda, voir d’y accrocher un stylo si vous emmenez partout votre agenda.
– 3 rubans marques pages de couleurs différentes ( Je les utilises de cette façon : 1 pour mes clés, 1 pour mon index et 1 pour ma page en cours).

Finis les post-it qui traînent de partout chez moi (je suis une fan de post-it !!!)

Personnalisable à gogo, ou sobre si on préfère. Facile à ranger dans notre bibliothèque une fois terminer et à aller chercher si l’on veut se rappeler des divers événements des mois passés ..

Vous l’avez compris je suis complètement fan de mon bujo !

Pour aller plus loin vous trouverez pas mal de modèle sur internet voici quelques liens sympa :
Un groupe facebook
La page de la créatrice du graphisme sur Twitter
et instagram et pinterest en tapant « bullet journal » vous trouverez pleins de super graphismes et idées de mise en page

Éditeur : EDITIONS 365 (10/05/2017)

*********************
Découvrir la révolution qui vous changera la vie : Le bullet journal, un agenda créatif totalement personnalisé et adapté à vos propres besoins et centres d’intérêt !

Cet ouvrage vous propose de découvrir comment fonctionne un bullet journal, avec de magnifiques exemples de pages pour trouver votre inspiration et faire de ce carnet un agenda qui vous  ressemble  à 100 %

Brunaud Maud·Polar·Policier

Face à elle

La narratrice (à aucun moment on ne sait son prénom) à une nouvelle voisine de vis à vis.
Elle se sent de suite troublée par celle-ci, la trouve séduisante….alors qu’habituellement elle n’est pas attirée par les femmes.
Celle-ci l’obsède, elle l’épie, l’observe à son insu. S’installe un voyeurisme dérangeant, on se demande si la narratrice, journaliste, n’est pas un peu « dérangée », ou si c’est seulement de la déformation professionnelle…
Voilà que tout s’enchaîne, sa voisine, qui se nomme Chloé, disparaît mystérieusement et  la narratrice se fait virer de son journal au même moment (motif : elle ne serait pas à la hauteur du poste).
Elle décide de mener une sorte d’enquête, en fouillant sur les réseaux sociaux et en volant un cahier chez elle…jusqu’à la tragique nouvelle : Chloé est retrouvée morte, étranglée sur les bords de Seine.

Commence la 2eme partie du roman, la narratrice, inconsolable devant la mort de sa voisine (bizarre elle ne la connait pas en faite….), repart s’installer chez ses parents  dans la Brenne.
Elle y retrouve une vie simple, loin du stress de Paris, une vie faite de routine, près de gens qu’elle connait depuis toujours, mais aussi un nouveau travail dans la quincaillerie de son oncle.

Ce livre ce lit vraiment rapidement, il serait faux de dire qu’il ne s’agit que d’un polar car c’est bien plus que ça. Il nous montre comment la vie peut prendre un virage à 180 degrés suite à un drame. Comment des événements peuvent changer notre vie, voir nous faire prendre de mauvaises décisions devant un surplus d’émotions ingérable.

Un beau roman, une belle histoire, simple, sans grand discours ni leçon de moral, qui nous fait réfléchir sur les priorités de la vie, l’importance d’avoir un pied à terre et un retour aux sources possible en cas de coup dure dans la vie.

Ce roman ne m’a vraiment pas laissé indifférente, m’obligeant à réfléchir sur ma vie….

L’auteur décrit des choses importantes avec des mots simples et beaucoup de facilité. Je vous le conseille fortement !

Éditeur : MARIVOLE EDITIONS (28/09/2016)
Nombre de pages : 162

Citation :

« Je déteste les monuments aux morts. Nul besoin de socle ou de tombe, les morts se portent en nous.  Tout cela tien bien plus de la politique que de la religion, du symbole que du respect. La mémoire n’est pas de béton, elle coule dans notre sang. Elle le devrait en tout cas. »
**************************
« Paris, le métro, la Tour Eiffel, les musées, Montmartre, les Champs-Élysées… Le luxe, les paillettes, les plaisirs, la vie de bohème, les journaux, le boulot… et sur un quai de la Seine, le corps d’une inconnue. Assassinée. La Brenne, à des kilomètres de là ; les mille étangs, la famille… mais la même souffrance ; la même solitude ; les mêmes souvenirs. Face à face. Des pièces à assembler, une vie à recomposer, un crime à élucider… L’auteur : Journaliste et écrivain, Maud Brunaud a écrit de nombreux ouvrages, notamment sur le Berry, dont elle est native. Auteur du fameux Talons aiguilles et chapeau de paille, premier « gossip » de campagne, roman pétillant et plein d’humour, elle se lance avec Face à elle dans un autre style littéraire, celui du polar. »
Gutierrez Fabrice·Paranormal·Policier

Garance

L’auteur nous fait découvrir, et vivre, la difficile enfance de la petite Garance, fille d’une belle métisse, Naomie,  morte en couche et d’un père, Martin, surnommé l’allumette, ancien héros de la seconde  guerre, blessé au mollet durant celle-ci.
Garance, née en 1945, est recueillie par sa grand-mère maternelle, en effet son père, martin, est devenu dépressif et alcoolique après la mort de Naomie.
Malheureusement pour Garance, sa grand-mère décède rapidement. Appâté par l’héritage de celle-ci Martin récupère la garde de son enfant.
Garance deviendra la souffre douleur de celui-ci, et malgré les alertes de Lucina la voisine bienveillante, les autorités administratives ne retireront jamais la garde à Martin. Tout va aller en s’empirant durant les années suivantes avec l’arrivée d’une belle-mère Eléonore, je dirais même la méchante belle-mère 👹, Martin allant jusqu’à abuser régulièrement de sa fille, sous le regard indifférent d’Éléonore et de ses 2 fils .
Alors là on se dit, ce roman est un drame….et bien non, c’est bien plus que ça !
Dans la seconde partie, l’auteur développe la partie policière paranormale. 
Les enquêtes seront menées par Mathieu, jeune officier gendarme, Oscar, reporter-photographe pour la brigade et la jeune assistante Adèle.
L’auteur nous plonge dans l’horreur, une folie meurtrière menée par un être assoiffé de vengeance, où la frontière entre le bien et le mal est vraiment minime tout  comme la frontière entre le réel et le mystique !
Le roman se termine en apothéose avec une vraie fin, une explication sur toute l’histoire depuis ses débuts dans les années 40.
Une belle découverte, un roman mélangeant  des genres très bien réussi. Il a été difficile pour moi de le poser (ah si ça n’avait pas été mon travail et  ma vie familiale grrrr  😉😋). 
Un grand  bravo à l’auteur en lui souhaitant une belle carrière livresque 😃 (ce qui va être le cas à mon avis !).
Editeur : Les sentiers du livre
Nombre de pages : 254 
***********************
Garance est une jeune femme bafouée que la schizophrénie ronge petit à petit. Lorsque la maladie prend le dessus, c’est la chose qui se manifeste. La chose place son hôte au cœur d’une intrigue policière et la pousse à supprimer ceux qui s’installent dans des dérives com-portementales. Mathieu, un jeune enquêteur et Oscar, son acolyte photographe, se lancent alors à leurs trousses et fl irtent avec les frontières du fantastique. La chose et Garance guident leurs pour-suivants, au travers d’un jeu d’énigmes. Sur chaque scène de crime de mystérieux messages permettent d’identifi er la ville des prochains délits. Le sud de la France devient alors le théâtre de nombreus-es exactions que les limiers toulousains tentent d’arrêter. Tandis qu’ils éprouvent les plus grandes diffi cultés à traquer la Bête pour libérer la Belle, la providence se présente à eux. L’aide précieuse de Matéus, pionnier d’une nouvelle médecine, scientifi que de renom et spécialiste de l’hypnose, croise un jour la route de Garance. Le professeur ne connait pas encore Mathieu et son ami, la chose ne va pas tarder à les réunir.